Biografie / Biographie

Information sur le parcours de Marta Contreras


Marta a rencontré Fabien en Suisse et puis elle lui retrouve à Paris. Ils reviennent ensemble en Suisse pour jouer à Carouge (Genève) chez Jouannot.
Gérald Jouannot jouait l’accordéon dans ce café-bar.
Marta est offert pour chanter à Chamonix.

De retour à Paris en 1971 Marta chante au Discophage avec Fabien à la guitare et Luis Agudo à la percussion. Ensuite Eddie Vartan (le frère de Sylvie Vartan) les présente au Bilboquet de la rue St. Benoît. Là Marta rencontre Baden Powell, Nougaro et tant d’autres.
Johnny Hallyday y venait souvent au Bilboquet et décide de prendre Marta pour la première partie à l’Olympia (c’est environ 1973). Marta joue avec Dede Ceccarelli à la batterie, Sam Kelly aux percussions et Fabien qui compose des originaux avec influences brésiliennes à la guitare. Elle rentre avec son birimbao en ouverture de rideau.
Dans l’été on partait pour St Tropez, où on jouait dans une discothèque à la mode, avec les mêmes qui venaient à Paris: l’équipe de Barclays, Johnny, Carlos.

Un jour monsieur Casanova du Bilboquet demande Marta de venir dans une table: et voilà comme elle rencontre Moustaki, Catherine Lara, Jean Paul Batailley.
On invite Marta après le spectacle et ce fut le début d’une longue tournée avec Moustaki qui durerait 20 ans.
Connaissant beaucoup de musiciens Marta fesait venir dans la troupe des nouveautés comme Daniel Goyone, Bunny Brunel, Marc Bertaux et d’autres qui sont devenus des grands noms de la musique française.

Entre-temps Marta rencontrait David Murray, saxophoniste de Free Jazz Américain, qui lui demande de partir à Milan pour enregistrer le 33 tours Interboogieologie.
Marta chante et joue des percussions avec Johnny Dyani.

Marta joue dans Paris avec les musiciens brésiliens, mais elle voyage toujours avec Moustaki et son agent monsieur Louis Barrier (qui était aussi l’agent de Édith Piaf durant prèsque tout sa carière).